OUTILS ET DÉMARCHES

Le PGRE

Présentation

Sur le bassin du fleuve Hérault, l’Etude de définition des Volumes Prélevables (EVP) a été portée par l’Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Fleuve Hérault, et pilotée par la CLE.
Cette étude a permis de préciser la situation déficitaire du bassin versant du Fleuve Hérault en mesurant l’écart entre le débit réel des cours d’eau et le débit minimum biologique à maintenir pour assurer le bon état des milieux aquatiques.
Suivant cette analyse, la partie aval du fleuve Hérault est apparue nettement déficitaire.
Sur la base des résultats de l’étude EVP, le Préfet coordonnateur de bassin a notifié au Préfet de l’Hérault un déficit net d’étiage d’environ   940 000 m3 au mois d’août sur la partie la plus basse du fleuve.

Sur la base des résultats de l’étude EVP, le Préfet coordonnateur de bassin a notifié au Préfet de l’Hérault un déficit net d’étiage d’environ   940 000 m3 au mois d’août sur la partie la plus basse du fleuve (Annexe1).
Afin de résorber les déficits constatés dans l’objectif d’un retour à une gestion structurelle équilibrée, il a été demandé l’élaboration d’un Plan de Gestion de la Ressource en eau (PGRE) sur le bassin versant du fleuve Hérault.
Le Préfet de l’Hérault a sollicité l’EPTB Fleuve Hérault, qui l’a accepté, pour porter l’élaboration du PGRE sur le bassin du fleuve Hérault.
Il a également confirmé le rôle stratégique de la CLE comme lieu de concertation pour l’élaboration du PGRE.

L’objectif général du PGRE est de mettre en place la gestion de la ressource en eau qui permet de garantir la satisfaction des usages, et les besoins des milieux sans avoir à recourir à une gestion de crise plus de 2 années sur 10.
Dit autrement, le PGRE du bassin versant de l’Hérault détermine une gestion quantitative équilibrée de la ressource en eau, capable de garantir de l’eau en quantité suffisante à la fois pour le bon fonctionnement des milieux aquatiques et pour les usages humains, sans restriction au moins 4 années sur 5.

Pour ce faire, il s’attache d’abord à la résorption du déficit actuel mis en évidence par l’étude des volumes prélevables, puis il propose une réponse durable qui prend en compte la demande future du territoire.
D’une manière opérationnelle, le PGRE fixe les objectifs de débits dans les cours d’eau, les volumes maximums prélevables, les objectifs d’économie d’eau, les règles de partage et de gestion, et un programme d’action à décliner.

Le PGRE est disponible en téléchargement au lien suivant :