Les Enjeux de l'eau

  Qualité des eaux et des milieux aquatiques

Des pollutions mais un état général globalement satisfaisant

Les eaux du bassin de l'Hérault sont caractérisées par des teneurs faibles en matières organiques, nitrates, et phosphates. En effet, les apports agricoles sont modérés (pas d'élevage intensif, faible amendement des sols pour la viticulture), et la pollution domestique est globalement bien traitée par un parc de stations d'épuration qui s'est fortement développé au cours des années 90.

Une source de pollution métallique est présente sur le haut bassin de l'Hérault.
Les anciennes mines du secteur de St-Laurent, et divers sites de stockages associés génèrent un apport polluant (plomb, zinc, cadmium...) en période de pluie. La pollution se poursuit en aval en s'atténuant.

Les pesticides se retrouvent dans les eaux de surface et les eaux souterraines à des concentrations non négligeables au niveau de la plaine viticole. Ce sont principalement des herbicides. Les nappes d'accompagnement des petits cours d'eau des sous-bassins à la viticulture intense sont particulièrement touchées.

La qualité bactériologique des eaux des rivières permet globalement une pratique sans risque de la baignade sur tous les sites fréquentés de la haute et moyenne vallée. Cette qualité est cependant instable sur la partie amont en période de pluie où les dysfonctionnements des réseaux entraînent des départs d'eaux usées dans les cours d'eau.

Les milieux aquatiques et riverains sont particulièrement riches sur le bassin amont et les gorges, où, associés à un cadre grandiose (gorges de la Vis, vallée de la Buèges, gorges de l'Hérault,...), ils constituent une richesse patrimoniale exceptionnelle dans le contexte méditerranéen.

Plus à l'aval, les ripisylves de l'Hérault et de la Lergue constituent des milieux naturels essentiels dans une plaine marquée par la présence quasi permanente par la viticulture.
Enfin, il convient de souligner que si ces milieux aquatiques sont bien évidemment sensibles aux pollutions de toutes nature, leur qualité est également fortement conditionnée par les conditions hydrodynamiques estivales, et donc les débits d'étiages des cours d'eau.

Les grands enjeux actuels
Les exigences de la Directive Cadre européenne sur l'Eau qui impose le « bon état » des masses d'eau à l'horizon 2015, la richesse patrimoniale des milieux aquatiques du bassin, leur sollicitation forte pour les loisirs récréatifs vecteurs de tourisme sur une bonne partie du bassin, la nécessaire qualité de la ressource pour la production d'eau potable sont autant d'éléments qui poussent à maintenir ou restaurer une bonne qualité des eaux et des milieux aquatiques du bassin.

L'enjeu est de taille sur un territoire où la croissance démographique augmente les pressions en terme de qualité et de quantité sur ces milieux, et où les projets de territoire mettent de plus en plus en avant les milieux aquatiques comme un atout de valorisation et de développement.